L’Islande // Partie 2 : La péninsule Snaesfellnes

carte snaefellnes
Après notre journée sur Reykjavík, nous avons débuté notre road trip, direction la péninsule de Snaesfellnes.
Avant d’atteindre la péninsule, nous avons fait un petit détour par les chutes de Glymur, une belle rando de 3h que nous avons réussi à faire en 6 !
Avec une traversée de rivière glacée et piquante à la clé.
On pouvait faire un aller-retour, ou une boucle, mais on n’avait pas lu le résumé en entier, oh oui je vous entends d’ici, donc à la moitié de la rando on s’est rendu compte qu’il fallait traverser la rivière pour pouvoir faire la boucle. Je vous laisse imaginer la température de la rivière… Et toute la caillasse pointue et piquante que nos pieds ont dues affronter ! Alors qu’on avait tous nos claquettes à scratch (oui oui les trucs supers sexy, un indispensable en Islande!) dans le coffre !
Après avoir traversé la rivière et discuté avec les gens qui faisaient sécher leurs pieds (et oui parce qu’on avait pas pris les petites serviettes non plus), nous voilà repartis pour rejoindre le parking. Bon, c’était sans compter qu’on allait se paumer, parce qu’il ne faut pas faire confiance aux cairns (Ahaha! Rire machiavélique). On a réussi à s’en sortir après avoir traversé un bout de forêt (oui, nous avons réussi à trouver une forêt en Islande !), et descendu des pentes de rochers !

IMG_8330

Nous avons ensuite repris la route pour la péninsule. La découverte de l’Islande tant attendue commençait ! Les grandes étendues, les montagnes nues de toute végétation, l’Islande impressionnante et majestueuse.
La route a été ponctuée d’arrêts photos, et oui, 3 photographes dans la voiture et des paysages magnifiques, ça prend un peu plus de temps pour faire des kilomètres.

IMG_8424F1020025IMG_8426

Après notre premier arrêt bain chaud, nous faisons un détour à l’église de Búdir, perdue au milieu de nul part, avec pour seuls voisins, un hôtel, la mer, et un cimetière.
Le coucher de soleil dure des heures en Islande, à chaque virage vous avez droit à un nouveau coucher de soleil ! Chaque montagne en cache une partie, ou en révèle une autre.

IMG_8428IMG_8441

Sur la pointe de la péninsule, la route contourne le glacier Snæfellsjökull. Lorsque nous y étions, il était entouré de nuages menaçants, les rayons du soleil semblaient percer la glace. Le ciel s’est couvert très rapidement, pour laisser une étendue de nuages noirs surplomber la péninsule.
Björk passait à la radio et la musique prenait tout son sens, avec les champs de lave noir, brun et vert, le glacier omniprésent et imposant, j’avais l’impression de me diriger vers la fin du monde.
L’heure avançait, et toujours pas de camping en vue. Nous sommes arrivés à Hellissandur (à la pointe Nord de la péninsule) vers 22h, pas une lumière ni de cuisine dans le camping, et selon le guide, le seul restaurant du patelin fermait ses portes à 22h.
Sans trop d’espoir nous nous sommes rendu au ► Gamla Rif Café ◄ (Haarif 3, Hellissandur) en rêvant d’un plat chaud, il n’y avait plus un bruit dans la voiture… De la lumière !!! Nous avions quand même un doute qu’ils acceptent de nous servir vu l’heure..
Et bien si, la gentille patronne avec ses nattes et son tablier nous a très gentiment reçus, et en plus, c’était excellent ! Nous avons pris la soupe de légume, la soupe de poisson, ainsi que le poulet et sa sauce barbecue maison, un régal ! Nous ne pouvions pas espérer mieux !
Le ventre plein, nous n’avions plus qu’à planter la tente au milieu des rochers de lave, dans un froid affreux.

IMG_8454petit volcan snaeffelnessIMG_8455IMG_8561

Un arrêt à Stykkishólmur pour pic niquer au soleil, face à la mer, se promener dans le port et tenter désespérément de trouver un réchaud ! Et oui, 3 jours que nous sommes là, avec nos gamelles et nos nouilles chinoises, mais pas de réchaud, impossible d’en trouver ! Il y a des bonbonnes de gaz partout, mais l’embout du réchaud est nul part! Un conseil, achetez votre réchaud en France avant le départ, de marque primus de préférence, et vous trouverez sans difficulté les recharges en Islande. Au moins, pas de soucis une fois sur place pour faire vos repas si le camping n’est pas équipé d’une cuisine.

Nous avons ensuite repris la route 34, avec notre super bolide, au milieu des champs de lave, mais sous le soleil cette fois. C’est tout aussi irréel.. Nous sommes aller nous promener, c’est une sensation étrange, c’était comme marcher sur des éponges géantes. Nous nous sommes sentis tout petits…

IMG_8510IMG_8527F1020035IMG_8903

A suivre : Partie 3 : Les fjords du Nord Ouest

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s