L’Islande // Partie 5 : Le lac Myvatn et ses environs

carte myvatn

La région de Myvatn…. Comment vous expliquer.. Je crois que c’est la région que j’ai préférée dans notre voyage. Nous sommes arrivés au lac au soleil couchant, les lumières étaient très belles, les reflets des petits îlots étaient proches de la perfection.
Par contre, loin d’être une perfection, nous avions loué des cottages au camping Hild à Reykjahlíð. Les cottages étaient en fait des abris de jardin avec deux lits, un drap housse une chaise, et basta. La serrure était cassée, on pouvait passer notre main au dessus de la porte tellement il y avait un jour énorme. Tout ceci pour la modique sommes de 140€ la nuit… 140€ pour dormir dans un abris jardin, se doucher dans un vestiaire froid avec un sèche cheveux qui ne marche pas, ça énerve un peu..
Heureusement, le petit déjeuner était bon et copieux.
Le lendemain, grand soleil, nous commençons par une balade de chutes d’eau, Dettifoss, Selfoss et Hafragilsfoss.

IMG_9233
Dettifoss
est impressionnante, oui je sais je dis ça pour tout, mais c’est tellement vrai ! Je ne sais pas le débit qu’elle a mais cette quantité d’eau, c’est complètement fou !
Ah j’ai oublié de vous dire, je pense que les Bisounours vivent en Islande! Il y a des arc en ciel partout ! Dans les chutes d’eau, dans les flaques, dans le ciel, dans la mer, ils sont partout ! Je n’en ai jamais vu autant. Ce jour là nous avons eu le droit à un bel arc en ciel entier qui rayonnait au dessus de la chute.
Si vous longez le fleuve en suivant le chemin de randonnée, vous atteignez normalement Hafragilsfoss, notre balade a été avortée à cause du Bardabunga. La zone avait été placé comme à risque en cas d’éruption. Ça nous a valut un joli débat au sein du groupe entre « on s’en fou on continue » et « non c’est mort on fait demi tour ». Bon, au final on a pris un chemin alternatif qui menait on ne sait où, on avait l’impression, froid mise à part, d’être dans une région très aride, avec le sable noir, très peu de végétation, des morceaux de roches de part et d’autres, Lucky Luke aurait pu débarquer là sans problème (on a dit froid mis à part hein !). Nous sommes donc arrivé près du parking ! Un petit détour pour aller voir Sellfoss, qui était moins impressionnante, je pense qu’elle est plus belle vu de l’autre côté du fleuve, en passant par la route 864, et non 862 comme nous avions fait, note pour plus tard.

IMG_9241 IMG_9264

En quittant la route 862 pour rejoindre Krafla, nous avons croisé les secours qui bloquaient la route.. On s’est arrêté, curieux touristes que nous sommes, pour avoir plus d’infos.. Le joli pompier nous a alors confirmer que c’était des mesures de sécurité suite au début d’éruption du Bardabunga, il nous a sorti un petit « It’s just started » digne d’une tirade de Bruce Willis !!
C’était un peu inquiétant, et cette fois pas inquiétant « Y’a un troll qui va débarquer », inquiétant « Oh punaise, quand même! ».
Bon en plus, nous on avait rien compris, on pensait qu’ils étaient entrain de bloquer la route 1, et là ça nous faisait vraiment un gros, gros changement de programme. Parce que la route 1 porte bien son nom, elle fait le tour de l’île et c’est la seule et l’unique !
Nous avons vite été rassuré par les alertes sms qui nous informaient que les aéroport internationaux et la route principale était toujours ouvert et pas impacté par l’éruption ! Fiouf, sauvés!

IMG_9327 IMG_9338 IMG_9350

Krafla, c’est un volcan mais aussi une caldeira d’une dizaine de kilomètre. Comme toute l’Islande, cette région a été formée par plusieurs tremblements de terre et diverses éruptions. Les coulées de lave sont visibles, les plus jeunes (de 1984) sont encore d’un noir profond, et les plus anciennes sont recouvertes de végétation. Cela crée un mélange de couleurs prodigieux.
Certaines zones sont encore fumantes à cause de la chaleur du sol, le souffre sort de terre en laissant une odeur d’œufs pourris ! Mais la fumée participe à la beauté du site, et lui offre encore d’autres couleurs, des oranges, des bleus et des rouges magnifiques !

IMG_9380 IMG_9393 IMG_9455IMG_9467

Après la balade sur Krafla et le tour du petit cratère Viti, nous avons été à Námafjall. Au pied de cette montagne orange se dresse un site hydrothermal, des sources d’eaux chaudes, des marres de boue, des fumerolles. Quelle ambiance particulière.. Nous ne sommes plus sur Terre..! Ça fume, ça pue, ça bouillonne, c’est d’une beauté rare. C’était la fin de journée et nous avions beaucoup marché, nous n’avons pas eu le courage de faire la rando pour aller au sommet de Namafjall, alors on l’ajoute à le liste des raisons pour lesquelles il faudra revenir…

Cette journée était sensationnelle, nous avons vu une immense variété de paysages en faisant très peu de kilomètre !

A suivre : Partie 6 : Les fjords de l’est

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s