Archives du mot-clé décoration

Un van au bout du monde

Voici presque 3 mois que nous sommes au bout du monde.

Un petit pour vous dire que nous avons fini la rénovation de notre van.
Si vous voulez voir la totalité des images, c’est sur le site de Detours que ça se passe.

Nous avons démonté le lit et la partie cuisine qui était déjà installé, tout nettoyé, tout repeint, installé un nouveau lino, changé les portes des placards du haut, fait de nouveaux rideaux, de jolis cousins et une housse de canapé.
On est content du résultat, c’est confortable, cosy et très pratique ! L’idéal pour vadrouiller autour de la Nouvelle Zélande pendant plusieurs mois !

avant.après lit

Le lit se transforme en coin salon salle à manger, c’est plus pratique pour circuler, pour manger ou encore travailler.
La table est faite maison aussi. Je me suis inspirée de travail d’Ariele Alasko, j’ai récupéré des morceaux de bois et j’ai scié, poncé, collé, cloué ! Ca m’a donné envie de prendre quelques cours et d’apprendre à travailler le bois, c’est tellement agréable de réussir à construire ses propres meubles !
La housse de canapé a été un peu compliqué, ce n’était pas évident, avec les moyens du bord de faire le dos en laissant suffisamment d’ouverture pour que le L du canapé rentre dans la housse ! Mais après beaucoup de reflexions et de croquis, je m’en suis sortie et le résultat est canon !

NZ_2015 Van-6933NZ_2015 Van-3948

Je voulais de jolis coussins pour que le salon soit plus confortables. Avec les chutes de la housse de canapé et quelques coupons acheté à L’Armée du Salut j’ai réussi à faire des coussins qui vont parfaitement avec les couleurs du van !

NZ_2015 Van-6914 NZ_2015 Van-3941Ca a été un joli projet, et un joli D.I.Y
On songe déjà au prochain et aux améliorations que l’on pourra apporter !

N’hésitez pas à suivre nos aventures au bout du monde sur le blog de Détours ou de vous abonner sur la page Facebook !

Dimanche au chaud

Après un bon repas en famille à refaire le monde et raconter des âneries et un après midi sous le soleil des rues de Paris, Dimanche s’est passé en pyjama, au chaud à la maison !

Nous avons fait pas mal de tri dernièrement, nous avons besoin de place ! Deux appartements se regroupant en un seul, forcément on manque d’espace.
Alors on fait pas mal d’aller retour chez Emmaus pour donner des sacs de fringues, des gadgets qui ne nous servent plus, des ustensiles de cuisine en double… etc
Vous connaisez mon faible pour Emmaus, je ne peux pas me contenter d’y passer sans regarder ! Mais on fait de la place, ce n’est pas pour revenir les bras chargé, et pour une fois j’avais un but. Je cherchais un puzzle ! Ca fait une éternité que je n’en ai pas fait et l’envie m’a pris il y a quelques semaines. Nous avons farfouillé dans les différents modèles, entre les dauphins phosphorescent (véto de Monsieur qui n’a pas voulu de celui ci), et les chalets suisse en hiver, nous avons opté pour un puzzle de 1500 pièces du Château de Neuschwanstein (je vous laisse vous débrouiller pour la prononciation). Pour l’instant culture, ce château se situe en forêt noire, en Allemagne, non loin de Munich, sur le sommet d’une colline, entre un lac et la foret. Mais cela ne nous aide pas pour le construire !
J’ai vite regretté les dauphins de 300 pièces, c’est moi qui vous le dit.

En tout cas, un très bon dimanche entre puzzle et cookies en écoutant Haute Musique de Nova Tunes. Ca sent bon l’hiver dans l’appart !

IMG_1163 IMG_1168 IMG_1174 IMG_1183

 

 

IMG_1160 IMG_1161 IMG_1155

 

 

IMG_1195 IMG_1176

DIY // Le buffet scandinave

Depuis mon déménagement je suis à la recherche d’un buffet scandinave pour mettre face à mon canapé. Un truc pas trop haut, avec pleins de rangements.

the design chaser

the design chaser

Mon problème, c’est que je suis pauvre, donc le superbe meuble de designer, c’est pas possible… Le vintage sur ebay ou le bon coin, on oubli, trop cher !
L’imitation en neuf toujours hors de prix ! Maison du monde a une nouvelle collection vraiment belle, mais le prix refroidi aussitôt !

Au bout de quelques mois, K. m’a trouvé un lien formidable vers un tuto de The Brick House !

The brick houseUne customisation de meuble de cuisine Ikéa.
C’était parfait ! Hormis les énormes trous qu’il fallait percer dans les murs.. et après avoir regardé, les meubles de cuisine étaient encore trop cher.. Mais j’avançais !

J’ai fini par me décider pour les meubles en pin Ivar (Ikéa).
J’aimais l’association du pin et du blanc du  Flinders Lane Apartment à Melbourne. C’est frais, épuré, simple.

Flinders-Lane-Apartment-by-Clare-Cousins-Architects_dezeen_9

J’ai donc déniché sur le bon coin deux meubles Ivar à 70€. Une petite balade chez Leroy Merlin plus tard, et nous voici avec 3 planches de pin brut, 5 pieds, une tonne de visses, du vernis et de la peinture grise.

montage meuble by tata cousette
Les portes des meubles étaient peintes en blanche, pas très jolies, et hyper dures à poncer, j’ai donc opté pour un contour du meuble en pin brut, et les portes gris clair.
Une petite touche de rappel sur les pieds coniques, et nous y voilà !

Un joli meuble dans l’esprit scandinave à 120€ !le buffet scandive @tata cousetteJe l’aime beaucoup, il est très pratique et très joli ! Et c’est nous qui l’avons fait ! Et on est pas peu fier !

J’ai enfin pu vider mon dernier carton, je suis donc officiellement installée.

home decor by tata cousette

 

 

 

Mercredi c’est tuto : La suspension lumineuse

Ca fait un moment que j’ai mis les tutos de coté, je m’en excuse !
Pour me faire pardonner, j’en ai fait un super pratique et super détaillé !

Comment créer une suspension lumineuse toute seule, sans électricien ?

Je dois bien le dire, j’adore les luminaires ! Et j’adore les suspensions au-dessus d’une table de salon. Je trouve que c’est tout de suite plus chaleureux, et ça permet de voir ce que l’on mange !
Seulement, manque de chance, nous n’avons pas de plafonnier au dessus de la table ! Nous n’y connaissons rien en électricité, et étant locataires, faire un énorme trou au milieu du salon ce n’est pas forcément une bonne idée.
Mais on ne se laisse pas abattre pour autant, hop, on fabrique une suspension, deux petits trous dans le plafond et c’est réglé !
Tadam, voilà ce que ça va donner :

Du joli pour les salons !

●● De quoi avons-nous besoin ? ●●

Quelques petites précisions qui valent le détour :
Je voulais un interrupteur à l’ancienne, avec un bouton poussoir. Impossible d’en trouver un dans les grandes enseignes de bricolage. Direction Emmaüs : il n’y en avait malheureusement pas, j’ai par contre trouvé quelques prises et de bons conseils des bénévoles.
Plan B, toujours chez Emmaüs : J’ai acheté une petite lampe (moche) à 2€, et me voici avec une prise et un interrupteur ! Restait plus qu’à acheter la douille, 2€ et quelques chez Leroy Merlin ou chez votre quincailler.
Selon vos goûts et vos envies, il faut aussi un abat-jour.

Pour que ça soit plus joli, je vous conseille fortement d’utiliser un câble dit textile. Comme celui sur la photo, les câbles textiles sont des câbles électriques gainés de textile, comme les câbles de fer à repasser par exemple.
Ils existent en différentes couleurs, et sont tous plus beaux les uns que les autres ! Ils sont malheureusement assez difficile à trouver.
Après avoir passé des après-midi entre Castorama, Leroy Merlin et Bricorama, je peux vous dire qu’il n’y en a pas. Non, je mens, chez Castorama j’en ai trouvé en blanc, noir ou rouge seulement et vendu par 1 mètre uniquement. Mais soyons positif, c’est déjà ça !
Ce n’est pas ce que je cherchais, je me suis donc rabattue sur internet. Ici aussi il faut faire le tri… Le meilleur rapport qualité/prix/quantité que j’ai trouvé c’est l’entreprise franco-belge Zangra.com. Les frais de ports sont raisonnables, et les gars de la boutiques sont très réactifs aux mails, ils répondent à toutes vos questions et de manière agréable. Rien que pour flâner il faut aller voir leur site, ils ont vraiment de très belles choses.

Avant de commencer les explications, je tiens à préciser que je ne suis pas du tout électricienne, et que je n’ai aucune notion d’électricité, mes excuses aux éventuels électriciens qui vont me lire !
Cette réalisation est très simple, et accessible à tous, sauf bien entendu aux enfants.
Toutes les explications sont faites en prenant en compte que rien n’est jamais relié à l’électricité.

●● Dénuder l’une des extrémités du câble textile ●●

Pour dénuder le câble, commencez par enlever la gaine textile sur environ 3 cm.
Ensuite à l’aide d’un cutter ou de la lame d’une paire de ciseaux, faites le tour de la gaine en plastique pour marquer la coupure. Renouvelez l’expérience jusqu’à ce que vous puissiez faire coulisser le bout de plastique hors du câble, comme sur les images ci-dessus. Attention à ne pas appuyer trop fort pour ne pas casser les fils en cuivre qui se situent dessous.
Pour plus de sécurité, le textile ne doit pas toucher les fils électriques dénudés.

●● Dévisser la prise ●●

●● Brancher la prise ●●

Toutes les prises ne sont pas identiques une fois dévissées. Ici, il suffit de faire passer le câble de chaque côté dans les parties prévues à cet effet.
Dans tous les cas, peu importe votre prise, il faut faire passer les fils électriques en cuivre dans les petits trous de la prise. Pour faciliter l’insertion, entortillez les petits fils de cuivres entre eux.
Une fois chaque fil électrique dans un trou (le choix du trou n’a pas d’importance), vous n’avez plus qu’à visser.

●● Visser la prise ●●

Une fois le branchement fini, vous pouvez refermer votre prise.
Pour cela, ré-emboîter les deux parties l’une contre l’autre en plaçant bien la prise au milieu. Visser, et voilà votre câble avec une prise électrique.

●● Créer l’abat-jour ●●

Selon les abat-jour, cette étape peut être inutile.
Je fais une parenthèse pour vous donner quelques précisions sur cet abat jour. Je l’ai fait en m’inspirant du pliage de WeeklyCarnaval, et l’idée d’en faire un abat-jour est tirée de Tête d’ange. J’ai un peu douter en faisant le découpage, il n’y a pas d’infos concernant les mesures, donc je vous détaille ça.
Ici, je l’ai réalisé sur une feuille de papier cartonné noir, format raisin.
Tous les petits triangles sont des triangles égaux de 15x15x15 cm. La ligne centrale, la plus longue, mesure 60cm.

●● Mettre le fil dans l’abat jour ●●


Si vous avez un abat-jour dans le même style que celui-ci, il faut faire passer le fil avant qu’il ne soit branché à la douille.

●● Raccorder la douille ●●

Petit message explicatif avant de passer au branchement, vous connaitrez ainsi le vocabulaire que je vais utiliser (encore pardon aux électriciens). Comme pour les prises électriques, toutes les douilles ne sont pas identiques.
Ici il s’agit d’une douille à gros culot. Mais dans tous les cas, vous avez toujours ces trois parties, et surtout toujours un connecteur.

●● La Douille ●●

Tout d’abord, dénudez les câbles sur environ 1,5 cm (cf. première étape pour les explications).
Attention, il ne faut pas qu’ils soient trop dénudés, sinon cela se verra une fois le chapeau remis.
Dans un premier temps, faites passer le câble entier dans le gros trou du chapeau. Ensuite, insérez chacune des parties dénudées dans son trou puis visser.
Vous pouvez maintenant ré-emboiter le connecteur dans le chapeau. Parfois il suffit de les clipser entre eux, parfois il faut les viser.
Visser la base au chapeau, et voilà votre douille branchée.

Vous pouvez dès maintenant faire un « essai lumière » pour voir si tout fonctionne bien.
Vissez une ampoule, branchez votre suspension… suspense, ça s’éclaire ?! Parfait !

Si jamais il ne se passe rien, essayez avec une autre ampoule (on ne sait jamais), vérifiez que la multiprise est allumée (on ne rigole pas, je me suis fait avoir), ou reprenez tous les branchements étape par étape .

Attention : Avant de continuer, on s’assure bien que l’on a débranché notre prise !!

●● L’interrupteur ●●

Dans un premier temps, mesurer la distance à laquelle vous souhaitez mettre votre interrupteur par rapport à la prise, et par rapport à son futur emplacement, par exemple ici 1m20.
Coupez ensuite UN SEUL fil de votre câble textile, dénudez-le et dévissez votre interrupteur.

●● Le branchement de l’interrupteur ●●

On fait comme aux étapes précédentes, on insère les deux fils électriques dans les deux trous de l’interrupteur, on visse. Ensuite on ré-emboite l’interrupteur dans sa « coque », on visse, et voilà le travail.

C’est l’heure du test ultime, on branche et on essaie, et là magie, ça fonctionne !!
Quelle joie d’avoir fait ça tout seul !
En plus, le tout pour 21,50 €, abat jour compris !
(16€ de câble textile, 2€ prise et interrupteur, 2€ la douille, 1,50€ le papier cartonné noir)

Il n’y a plus qu’à l’accrocher pour que tous vos amis l’admire !

●● Félicitations ●●

Ce n’est pas son emplacement final, comme je l’ai dit au début, le but est d’avoir une suspension au-dessus de la table du salon. Ayant eu des soucis de perceuse, les deux petits trous du plafond s’avèrent plus compliqués que prévu, mais c’est en cours, la photo arrivera très vite !
Sur l’image, bureau d’écolier Tri Tout Solidaire, cache pot Ikea, thermomètre récupéré chez Mamie, et trousse Tata Cousette.

J’espère que vous avez tou.te.s réalisé de belles suspensions, et que ce tuto vous aura été utile !

N’hésitez pas à m’envoyez vos commentaires et/ou les photos de vos réalisations !

Les images et le contenu de cet article ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés Tata Cousette

Une visite chez Hema

Le retour de vacances a été chargé !
Entre les valises, les photos, la reprise du boulot, les retrouvailles des potes (et du chat), les préparatifs pour mon anniversaire, c’est une rentrée en puissance cette année !

Vendredi soir, à la sortie du boulot, j’ai fait un petit détour par la boutique HEMA.
Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, HEMA est une marque Hollandaise, qui est installée en France depuis 2009. Pour faire simple, c’est un mini Ikéa, déco, vaiselles, vétements bébé, maquillage, papeterie, gourmandises … Ils vendent de tous à des prix raisonnables, en boutique, mais aussi en ligne www.hema.fr .

Je découvre cette marque, j’en avais déjà entendu parlé, mais je n’avais jamais vraiment prêté attention à ce qu’ils faisaient..
Et vendredi, j’avais besoin de gobelets, assiettes, et autres vaisselles en carton pour mon goûter d’anniversaire (oui oui, un goûter d’anniversaire! Je vous en parle la semaine prochaine), je n’avais pas le temps de faire tout Paris.
J’avais fait un repérage sur internet, trouvé ce qu’il me fallait, donc hop, direction la boutique qui se trouve à Châtelet, 120 rue Rambuteau, Paris Ier.

Il y a pleins de chose là dedans, mais, ce n’est pas trop grand donc on ne perd pas sa journée. Sans surprise, je n’ai pas acheté que ma vaisselle jetable.. !
C’est un peu comme lorsque vous allez chez Ikéa parce que vous avez pété vos verres et que la belle famille vient à manger dimanche midi. « Si si, je t’assure, je ne prends QUE les verres !! »…
Deux heures plus tard, vous repartez avec le charriot plein, et le porte monnaie vide. Je suis sûre que vous voyez de quoi je parle.

J’ai craqué sur deux petits bols aux couleurs acidulées, avec de jolis motifs. Je n’arrive pas à les ranger dans mes placards tellement je les trouve jolis !
J’ai aussi pris un saladier, avec des pois, biensûr, blanc et jaune. Il est sobre et frais, de la taille idéale, pas lourd, bref très pratique, déjà testé et approuvé !

bols Hema chez tata cousette
À force, vous l’aurez compris, je suis une addict de déco, … et j’ai un gros faible pour les motifs géométrique !
Alors quand j’ai croisé cette housse de coussin, j’ai pas pû m’empêcher, en plus, elle est toute douce et va parfaitement avec le plaid et les autres coussins du canap’ !
Et approuvé par L’Amoureux s’il vous plait !

coussin HEMA chez Tata Cousette
J’ai quand même été raisonnable, non ce n’est pas parce que j’étais déjà super chargée et que j’ai des petits bras. Je suis bonne pour y retourner la semaine prochaine, j’ai repéré des torchons super graphiques, blanc et noir, je pense que je vais les transformer en housse de coussin.. à suivre !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le mercredi c’est tuto #7 Tags pour vos plantes

Quelques rayons de soleil et me voilà sur mon balcon.

Malgré la température, je m’obstine, je jardine.
En plus des fleurs et des plantes, le balcon est maintenant peuplé de tomates cerises, trois types de basilics, des fraises, des laitues, de la menthe et de la ciboulette.

Tout est encore au stade de graines, mais chaque soir, en rentrant du travail, je jette un œil à la recherche de la première pousse.
Pour ne pas oublier qu’est ce qui est où j’ai fabriqué des petits tags.
En fait j’ai trouvé ça tellement mignon, que j’ai ai même fait juste pour décorer mes plantes !

Alors je vous fais un petit tuto, parce que je suis trop sympa et que c’est Mercredi 🙂

tagguez vos plantes

●● De quoi allons-nous avoir besoin ? ●●

01 le matérielJ’ai utilisé des cures dent mais vous pouvez aussi utiliser des pailles ou des baguettes japonaises si vous voulez un résultat plus grand.
Et les stylos sharpies, c’est parce que je viens de les recevoir et que je suis fan, j’ai envie d’écrire et de dessiner partout !

●● Les explications en images ●●

découper et coller

Tout d’abord choisissez vos couleurs de masking tape.
Découpez les un peu plus grand que ce que vous souhaitez obtenir au final.
Centrez le cure dent sur le coté collant, et refermez le.
J’ai joué avec la transparence en utilisant deux formes et deux couleurs différentes. A vous de le faire comme vous le souhaitez !

Sur l’exemple ci dessus c’est plus une déco qu’un tag. Mais une fois que vous êtes satisfait de votre tag, avec un marqueur indélébile, il vous suffit de noter le nom de votre plante, et voilà le travail !

tag de plantes

●● Félicitation ●●

Et N’oubliez pas, vous avez jusqu’à Samedi 26 mai pour participer au concours Tata Cousette !!

Atelier d’artiste : Holly Becker

Aujourd’hui nous allons nous intéresser à la très inspirante styliste d’intérieur et blogueuse Holly Becker.
L'atelier d'Holly Becker

Son atelier est évidemment très beau, avec une énorme moodboard au dessus de son bureau ! Parfait pour étaler toutes ses inspirations.
Pour ma part je n’ai aucun mal à m’imaginer travailler là bas 😉
On aime aussi la chaise en fer blanc avec un petit coussin dessus.
Tout est très sobre dans les objets et les meubles de l’atelier, très épuré, blanc ou bois brute, ça permet de mettre bien en valeur son moodboard.

L'atelier d'Holly Becker

Une autre partie de son atelier, avec toujours le blanc dominant et un autre moodboard ou les couleurs et les matières se mélangent dans une jolie harmonie.
J’aime particulièrement la lampe type indus en vert d’eau pale !!

Vous la connaissez sûrement sans le savoir, Holly Becker est la créatrice du merveilleux blog Decor8. C’est bien simple ce blog est une bible de décoration !

banière decor8
Bloggeuse, elle ne s’arrête pas là, elle est également journaliste, bien évidemment styliste d’intérieure et elle anime aussi des Workshop aux Etat Unis dans différents domaines (déco, blog, .. ).

En résumé je suis jalouse de sa vie ! Elle bosse dans la déco, elle voit de superbes objets tous les jours, rencontres des photographes, d’autres stylistes, des créateurs, des amateurs de déco, et elle raconte le tout sur un blog qui est une source d’inspiration internationale !  😉
Que demandait de mieux professionnellement ?

Voici quelques images de son travail, des mélanges de couleurs, de styles, d’époques.
Des grands espaces aménagés avec goût et subtilité.

by Holly B by Holly Becker Decor8 En plus de nous faire profiter de ses découvertes, de ses idées et de ses inspirations déco tous les jours sur son blog, elle est aussi auteure de livre de décorations. Elle en a pour le moment deux à son actif.

Decorate, co écrit avec Joanna Copestick et photographié par la talentueuse Débi Treloa en 2011.    Elles nous montrent des centaines d’images, de conseils de déco pour votre maison, ce livre a l’air d’être tout simplement un chef d’oeuvre !
Il est dans ma liste des choses à m’offrir à moi même depuis sa sortie!

J’ai craqué pour son deuxième ouvrage, Decorate Workshop !

Decorate workshop

decorate workshop by Holly B

Je viens de le recevoir après plus d’un mois de livraison, je commençais à désespérer !
C’est un livre interactif.. En plus d’être très inspirant, il vous donne des conseils sur les démarches à suivre pour changer votre intérieur.
Il y a des espaces pour que vous puissiez lister vos boutiques favorites. Tout un tas de questions vous sont posées pour vous orienter dans vos choix, des conseils dans les différentes étapes de votre décoration..

C’est aussi un livre rempli de couleurs, de photos de déco toutes plus belles les unes que les autres. Je ne regrette pas d’avoir attendue !
Je vous en parlerai bientôt plus précieusement, quand je l’aurai vraiment lu !

Vous pouvez aussi voir toutes ses sources d’inspirations grâce en la suivant sur pinterest !

Rendez-vous sur Hellocoton !