Archives du mot-clé tuto

Le jeudi c’est tuto : La pochette d’ordinateur !

Bonjour tout le monde !

Voici bien longtemps que je ne suis pas venu, mais je ne vous oublis pas.

Les choses commencent à changer par chez moi, les cartons se font pour vider l’appartement et dans deux mois nous nous envolons vers la Nouvelle Zélande !

Mais en attendant, c’est préparation, shopping, et… couture !
Pas question de partir sans mon ordinateur, il lui fallait bien une house !

00 tuto pochette ordi

00_ tuto pochette d'ordi

 

J’ai été farfouiller sur pinterest pour trouver des tutos, trouver des idées, mais je n’ai pas trouvé LA housse comme je voulais.
J’ai donc mixé le tuto de Fabric Mutt et sa jolie pochette Agave,  et le tuto de la pochette d’ordi de Design sponge. Résultat, j’ai une housse de portable avec une pochette devant, parfait !

Je vous ai fait un petit résumé du micmac que j’ai fait.
Le plus dur là dedans c’est de choisir les tissus ! Je me suis fait deux housses car je n’arrivais pas à choisir en les animaux tropicaux, et les triangles !
Sinon, le tuto est hyper facile ! En deux heures vous aurez votre jolie housse.

●● De quoi avons-nous besoin ? ●●

Il va falloir commencer par mesurer votre ordinateur.
Les mesures données ici sont celles pour un macbook pro 13″.
J’aime bien mesurer large pour ne pas être bloquée et avoir de la marge lors de la couture.
L’ordinateur fait 31 x 21 avec une épaisseur de 2 cm.
Ajoutez simplement 10 cm aux mesures de votre ordinateur pour faire vos rectangles de tissus.

000 mesures

01. tuto poche ordi. le matériel

– 2 tissus pour l’extérieur (41 x 31 cm)
– 2 tissus pour la doublure (41 x 31 cm)
– 4 épaisseurs de moumoute (41 x 31 cm)
– 2 tissus de doublure pour la poche (41 x 21 cm)
– 1 tissus pour l’extérieur de la poche (41 x 21 cm)
– 1 fermeture éclair de 45 cm
– 1 fermeture éclair de 40 cm

Avec tout ça vous êtes parés !

●● Poser la fermeture de la poche ●●

02. tuto poche ordi.coudre la fermeture

Rien de particulier, on fait comme pour une pochette normale. La fermeture éclair est épinglée entre le tissus extérieur et le tissus de doublure, et puis on coud, on retourne, on repasse et voilà la face de la poche faites.

Ensuite, pour le deuxième coté de la fermeture, on va utiliser notre tissus pour l’extérieur de la housse.
Ici, c’est à vous de choisir la hauteur que vous souhaitez pour votre poche. Dans l’exemple, j’ai cousu avec une hauteur de 21 cm.
Une fois votre hauteur choisie, faites des repères. Utiliser votre repère pour poser la fermeture, face au tissus, avec la zippette à droite.
Placer ensuite votre tissus de doublure de face contre la fermeture éclair.
Il faut faire attention à ce que vos tissus et fermetures soient sur la partie haute de votre tissus comme sur les photos ci dessous. Ainsi, lorsque vous allez replier la face de la trousse, elle sera dans le bon sens.

03. tuto poche ordi. coudre la fermeture 2eme coté

Et voilà le résultat !

02A. tuto poche ordi.face pochette

●● Coudre la doublure ●●

Pour une housse de portable, il faut un minimum de rembourrage.
Ici, j’ai utilisé deux épaisseurs de moumoute par côté pour que ça soit un peu plus épais, mais ça dépend votre moumoute et de la fréquence de vos déplacements.

Assembler les deux moumoutes et le tissus de la doublure, épingler puis coudre.
Il y a normalement tout une procédure pour molletonner les tissus, mais je ne suis pas très bonne élève. J’ai fait des diagonales, des moitiés, des demies diagonales.

04. tuto poche ordi. doublure

●● Coudre la fermeture éclair principale ●●

Hop, passons aux choses sérieuses, la fermeture éclair aux bords arrondies.
Rien de très compliqué, nous allons procéder en 2 temps.

Tout d’abord, placer votre fermeture au centre et face au tissus extérieur. ensuite couper des entailles sur les bords de la fermeture.
Épingler votre fermeture avec l’arrondi souhaité, puis coudre.

05. tuto poche ordi. fermeture eclair

Ensuite, on passe à la doublure.
Sur le même principe, épingler la doublure à la fermeture.
Pour être sûr de coudre bien droit sur la fermeture, sans abîmer votre aiguille (parce qu’on y voit rien dans la moumoute), retourner l’ouvrage et suivre votre première couture.

06. tuto poche ordi. fermeture doublure

Et hop, votre face est prête.

Renouveler l’opération pour le dos de la pochette, toujours en deux temps.

07. tuto poche ordi. coudre le deuxieme coté à la fermeture

Et hop, la fermeture est posée, ça commence à prendre forme !

07A. tuto poche ordi.fermeture finie

●● L’assemblage ●●

Nous entamons la dernière partie !
Dans un premier temps, épingler les deux côtés extérieurs bords à bords.
Pour être sûr de faire des bords arrondis symétrique, j’ai utilisé des gabarits en papier. c’est super pratique et d’une grande utilité !

08. tuto poche ordi. assembler les deux faces

Une fois la couture faites, attaquer la doublure.
Attention, pour la doublure, il faut laisser un espace pour pouvoir retourner votre ouvrage.

09. tuto poche ordi. coudre la doublure

Il n’y a plus qu’à retourner la bête, à faire la dernière couture, et voilà le travail !

10. tuto poche ordi.retourner

●● Félicitations !! ●●

11. tuto poche ordi.fini

Le mercredi c’est tuto : Recycler vos bougies

Un tuto! Ça faisait longtemps !
J’aime beaucoup avoir des bougies chez moi, j’aime leurs odeurs, leurs lumières. Maintenant que l’été laisse place à l’automne, je rallume mes bougies et je m’enroule dans mes plaids en buvant mon thé. J’ai l’impression d’être dans un cocon…

Mais voilà, les bougies ne se consument jamais entièrement ! Il en reste toujours un peu. Pour ne rien gâcher, je les recycle en fabriquant de nouvelles bougies ! Un tuto pratique et économique.

Il faut cependant être vigilant au cours de ce tuto, car nous utilisons la plaque, mais surtout de l’eau bouillante et de la cire chaude.

01 le matériel
●● De quoi avons-nous besoin ? ●●

Tout d’abord il faut vos vieilles bougies, peu importe les couleurs ou les matières, tout se mélange très bien.
Ensuite il vous faut des mèches neuves, j’ai acheté les miennes en ligne chez Latitude Nature. J’ai pris un peu au hasard parce qu’à l’époque je ne savais pas trop ce que j’allais en faire. Je vous conseille de prendre des mèches assez longues que vous découperez ensuite selon vos souhaits. Pour info, j’ai acheté les mèches de type P en taille C9 (c’est un peu du chinois leur manière de faire, mais on y arrive).
Vous aurez besoin de bocaux en verre, pour faire fondre votre cire, mais aussi servir de contenants à vos bougies.
Ensuite, une vieille casserole, des pics à brochettes, des aiguilles, un cutter et un vieux torchon.

●● Découpez vos bougies ●●

Voici l’étape la plus laborieuse ! C’est long, ça fait mal au mains, et selon vos bougies, ça pue à force d’avoir son nez dessus ! Je vous vends du rêve là

Mettez vous sur un vieux torchons pour éviter de salir votre plan de travail. La cire saute partout et colle rapidement.
A l’aide d’un cutter, taillez vos bougies en petits morceaux, petits copeaux, enfin en ce que vous pouvez qui soit petit. Dispersez les ensuite dans vos bocaux. Il faut que vos bocaux soient bien rempli à ras bord car la cire perd du volume en fondant.
Vous pouvez mélanger les couleurs, elles se dilueront ensemble pour en créer une nouvelle.

02 couper les bougies
●● Faites fondre la cire ●●

Maintenant que vos bocaux sont prêt, remplissez la casserole d’eau à moitié, et plongez y vos bocaux. Attention à ce que l’eau ne vienne pas dans le pot, même lorsque l’eau boue.
Au fur et à mesure, la cire va perdre en volume, rajoutez en un peu jusqu’à ce qu’elle soit fondue complétement et que le niveau vous convienne.

Remuez régulièrement la cire à l’aide des pic à brochette. Vous pourrez ainsi vérifier dans tous les copeaux ont bien fondu.
Un fois la cire complétement liquide, sortez le bocal de la casserole.
Attention à bien utiliser un gant ou une manique pour ne pas vous brûler, et à poser le bocal sur une surface ne craignant pas la chaleur.

03 chauffer au bain marie04 faites fondre les copeaux

●● Insérez la mèche ●●

Votre bocal est plein de cire brulante. Mesurez sa hauteur en positionnant la mèche à côté du bocal. Faites glisser une aiguille dans la mèche à la hauteur mesurée.
A l’aide des pics à brochettes, faites un support pour l’aiguille comme sur la photo ci dessous.
Votre mèche est donc plongée dans la cire et sa tête dépasse au dessus des pics à brochette. Essayez de la centrer le plus possible.
Ce n’est pas une méthode très conventionnelle, certains utilisent les supports de mèches, moi je trouve que cela ne sert à rien, la mèche n’est pas droite pour autant.

05 mettre la meche
●● Laissez refroidir ●●

Vos bougies sont maintenant terminées, il n’y a plus qu’à laisser refroidir. Pour ma part, je les laisse à l’air libre, je ne les déplace pas tant qu’elles sont encore liquides, oui parce que je suis une sacrée maladroite.

06 laisser secher
Une fois qu’elles sont solides, vous pouvez couper la mèche à hauteur du bocal et les laisser finir de sécher complétement. Je ne sais pas du tout le temps que ça prend, mais je les ai laissées tranquilles pendant 24h.

07 fini08 finalEt voilà le travail ! Nous avons passé 3h à faire 9 bougies, dont une bicolore ! La grande classe !

DIY // Le buffet scandinave

Depuis mon déménagement je suis à la recherche d’un buffet scandinave pour mettre face à mon canapé. Un truc pas trop haut, avec pleins de rangements.

the design chaser

the design chaser

Mon problème, c’est que je suis pauvre, donc le superbe meuble de designer, c’est pas possible… Le vintage sur ebay ou le bon coin, on oubli, trop cher !
L’imitation en neuf toujours hors de prix ! Maison du monde a une nouvelle collection vraiment belle, mais le prix refroidi aussitôt !

Au bout de quelques mois, K. m’a trouvé un lien formidable vers un tuto de The Brick House !

The brick houseUne customisation de meuble de cuisine Ikéa.
C’était parfait ! Hormis les énormes trous qu’il fallait percer dans les murs.. et après avoir regardé, les meubles de cuisine étaient encore trop cher.. Mais j’avançais !

J’ai fini par me décider pour les meubles en pin Ivar (Ikéa).
J’aimais l’association du pin et du blanc du  Flinders Lane Apartment à Melbourne. C’est frais, épuré, simple.

Flinders-Lane-Apartment-by-Clare-Cousins-Architects_dezeen_9

J’ai donc déniché sur le bon coin deux meubles Ivar à 70€. Une petite balade chez Leroy Merlin plus tard, et nous voici avec 3 planches de pin brut, 5 pieds, une tonne de visses, du vernis et de la peinture grise.

montage meuble by tata cousette
Les portes des meubles étaient peintes en blanche, pas très jolies, et hyper dures à poncer, j’ai donc opté pour un contour du meuble en pin brut, et les portes gris clair.
Une petite touche de rappel sur les pieds coniques, et nous y voilà !

Un joli meuble dans l’esprit scandinave à 120€ !le buffet scandive @tata cousetteJe l’aime beaucoup, il est très pratique et très joli ! Et c’est nous qui l’avons fait ! Et on est pas peu fier !

J’ai enfin pu vider mon dernier carton, je suis donc officiellement installée.

home decor by tata cousette

 

 

 

Le Samedi c’est tuto #10 : La cape de super héros

Et oui, on change les habitudes, un tuto le samedi !

Souvenez vous il y a quelques mois j’avais fait une super Cape de Super Héros pour le fils d’un ami ici !
Plusieurs personnes m’ont contactées pour avoir le tuto, j’en ai fait un à l’arrache sur un bout de papier, car à l’époque je n’avais pas eu le temps de le faire correctement !
J’ai pris le temps de le faire ce matin, enfin !

tuto cape super héros

Parce qu’on arrête pas le changement, cette fois ci vous n’aurez pas de photos, mais des croquis, j’espère que ça sera aussi clair et complet !

●● De quoi avons-nous besoin ? ●●

Vous n’avez pas besoin d’accessoires particuliers pour réaliser la cape, il vous suffit d’avoir du tissus et du biais.
Pour ma part j’ai pris 3 tissus différents, un pour la face, un pour le dos et le logo et un pour la lettre.
Pour la face et le dos il vous faut un tissus d’au moins 1m20 x 1m, pour le logo et la lettre un tissus de 30×30 cm.

●● Découpez la cape ●●

01 découpe de la capePliez votre tissus en deux, face contre face, et marquez la forme de votre cape.
Épinglez, puis découpez.
En pliant votre tissus cela permet d’avoir des arrondis symétriques sur votre cape.

Faites de même avec le tissus de la doublure.

●● Découpez votre logo ●●

02 les formesOptez pour la forme de votre choix, il faut que la plus grande largeur mesure 30 cm.

●● Découpez la lettre ●●

03 lettrage
J’ai choisi de mettre une lettre mais vous pouvez très bien mettre le motif de votre choix.
Ici la lettre est plus grande que le logo, et fait 30 cm de hauteur.
Lors de vos découpes pensez à laisser des arrêtes de 1 cm sur chaque côté comme le dessin ci dessus.
Une fois votre lettre découpée, repassez la de sorte que les arrêtes soient liées sous le recto de la lettre.

●● Ajoutez le logo et la lettre sur la cape ●●

04 coudre le motifEpinglez le logo sur la face du tissus principale.
Utilisez le point zig zag pour coudre votre logo, cela crée du relief et permet un couture bien solide.

04 coudre la lettreUne fois votre logo cousu, épinglez votre lettre au centre du logo, et utilisez le point classique pour le coudre.

detail coutur lettre

Petit aperçu du rendu des points

Votre face est prète !

●● Assemblez la cape ●●

06 assembler la face et la doublureAssemblez la face et le dos de votre cape.
Epinglez les tissus face contre face.

06 coudre la face et la doublureIl vous suffit maintenant de les coudre. Utilisez le point classique puis le point zigzag pour bien solidifier la couture.
Attention a bien laisser un espace au niveau du col pour pouvoir retourner votre cape par la suite.
Une fois les coutures finies, vous pouvez retourner la cape et la repasser.

couleurs

Petit aperçu de la couture une fois la cape retournée

●● Posez le biais ●●

07 coudre le biaisVous allez avoir besoin d’environ 70/80 cm de biais.
La pose du biais se fait en deux temps.
Dépliez votre biais, centrez le au bord du col de la cape, épinglez le, il n’y a plus qu’à coudre la partie qui est en contact avec le col.
Repliez votre biais et repassez le. Si vous n’etes pas sûre de vous, vous pouvez là aussi l’épingler avant de la coudre.
Commencez votre couture à une extrémité du biais et continuez jusqu’à la fin.

detail couture biais

Aperçu de la couture du biais

●● Félicitation !! ●●

J’espère que vous allez faire des heureux !
N’hésitez pas à me contacter si une des étapes n’est pas clair, et pour les flemmards d’entre vous, il est aussi possible de me commander des capes toutes faites et personnalisées 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le mercredi c’est tuto #9 Le tshirt chat

DIY le tshirt chat by tata cousette

Aujourd’hui, un tuto archi simple, fait en 15 minutes chrono !

Ça m’a pris comme une envie de pisser, un soir à 22h.. J’avais envie d’un tshirt fait avec mon super tampon chat !
Je l’ai fait tellement sur un coup de tête que je n’ai pas détaillé les photos, mais c’est assez claire malgrè tout.

●● De quoi avons-nous besoin ? ●●

le matéirel by tata cousette2

Tout d’abord, il faut faire le tampon, une gomme, un cutter et c’est parti. Si vous avez un doute sur la manière de faire, n’hésitez pas à consulter mon tuto « Fabriquer ses tampons soi même »

tshirt chat D.I.Y. by tata cousetteDans un premier temps scotchez une grosse bande sur votre tshirt, ainsi il sera maintenu, et la largeur de la bande vous servira de repère.
Choisissez l’espace entre chaque motifs, faites une petite marque sur votre scotch et répétez la sur toute la longueur du scotch.
Vous n’avez plus qu’à tamponner au dessus de la première bande de scotch !

Faites ensuite vos repères en quinconce, et tamponnez sous la première bande de scotch.
Vous n’avez plus qu’à répéter l’opération jusqu’au bas du tshirt.

Pour le dos, j’ai préféré en mettre qu’un seul, centré au niveau du col, libre à vous d’en mettre sur toute la surface !

tshirt chat by tata cousette

La dernière étape, une fois que votre peinture est sèche, consiste a fixer la peinture. Pour cela, il vous suffit de repasser le tshirt sur l’envers.
Et hop, c’est fini, il n’y a plus qu’à le porter !
Comme je suis fière du résultat ! C’est encore mieux que ce à quoi je m’attendais !

●● Félicitations ●●

tshirt chat porté by tata cousette

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mercredi c’est tuto : La suspension lumineuse

Ca fait un moment que j’ai mis les tutos de coté, je m’en excuse !
Pour me faire pardonner, j’en ai fait un super pratique et super détaillé !

Comment créer une suspension lumineuse toute seule, sans électricien ?

Je dois bien le dire, j’adore les luminaires ! Et j’adore les suspensions au-dessus d’une table de salon. Je trouve que c’est tout de suite plus chaleureux, et ça permet de voir ce que l’on mange !
Seulement, manque de chance, nous n’avons pas de plafonnier au dessus de la table ! Nous n’y connaissons rien en électricité, et étant locataires, faire un énorme trou au milieu du salon ce n’est pas forcément une bonne idée.
Mais on ne se laisse pas abattre pour autant, hop, on fabrique une suspension, deux petits trous dans le plafond et c’est réglé !
Tadam, voilà ce que ça va donner :

Du joli pour les salons !

●● De quoi avons-nous besoin ? ●●

Quelques petites précisions qui valent le détour :
Je voulais un interrupteur à l’ancienne, avec un bouton poussoir. Impossible d’en trouver un dans les grandes enseignes de bricolage. Direction Emmaüs : il n’y en avait malheureusement pas, j’ai par contre trouvé quelques prises et de bons conseils des bénévoles.
Plan B, toujours chez Emmaüs : J’ai acheté une petite lampe (moche) à 2€, et me voici avec une prise et un interrupteur ! Restait plus qu’à acheter la douille, 2€ et quelques chez Leroy Merlin ou chez votre quincailler.
Selon vos goûts et vos envies, il faut aussi un abat-jour.

Pour que ça soit plus joli, je vous conseille fortement d’utiliser un câble dit textile. Comme celui sur la photo, les câbles textiles sont des câbles électriques gainés de textile, comme les câbles de fer à repasser par exemple.
Ils existent en différentes couleurs, et sont tous plus beaux les uns que les autres ! Ils sont malheureusement assez difficile à trouver.
Après avoir passé des après-midi entre Castorama, Leroy Merlin et Bricorama, je peux vous dire qu’il n’y en a pas. Non, je mens, chez Castorama j’en ai trouvé en blanc, noir ou rouge seulement et vendu par 1 mètre uniquement. Mais soyons positif, c’est déjà ça !
Ce n’est pas ce que je cherchais, je me suis donc rabattue sur internet. Ici aussi il faut faire le tri… Le meilleur rapport qualité/prix/quantité que j’ai trouvé c’est l’entreprise franco-belge Zangra.com. Les frais de ports sont raisonnables, et les gars de la boutiques sont très réactifs aux mails, ils répondent à toutes vos questions et de manière agréable. Rien que pour flâner il faut aller voir leur site, ils ont vraiment de très belles choses.

Avant de commencer les explications, je tiens à préciser que je ne suis pas du tout électricienne, et que je n’ai aucune notion d’électricité, mes excuses aux éventuels électriciens qui vont me lire !
Cette réalisation est très simple, et accessible à tous, sauf bien entendu aux enfants.
Toutes les explications sont faites en prenant en compte que rien n’est jamais relié à l’électricité.

●● Dénuder l’une des extrémités du câble textile ●●

Pour dénuder le câble, commencez par enlever la gaine textile sur environ 3 cm.
Ensuite à l’aide d’un cutter ou de la lame d’une paire de ciseaux, faites le tour de la gaine en plastique pour marquer la coupure. Renouvelez l’expérience jusqu’à ce que vous puissiez faire coulisser le bout de plastique hors du câble, comme sur les images ci-dessus. Attention à ne pas appuyer trop fort pour ne pas casser les fils en cuivre qui se situent dessous.
Pour plus de sécurité, le textile ne doit pas toucher les fils électriques dénudés.

●● Dévisser la prise ●●

●● Brancher la prise ●●

Toutes les prises ne sont pas identiques une fois dévissées. Ici, il suffit de faire passer le câble de chaque côté dans les parties prévues à cet effet.
Dans tous les cas, peu importe votre prise, il faut faire passer les fils électriques en cuivre dans les petits trous de la prise. Pour faciliter l’insertion, entortillez les petits fils de cuivres entre eux.
Une fois chaque fil électrique dans un trou (le choix du trou n’a pas d’importance), vous n’avez plus qu’à visser.

●● Visser la prise ●●

Une fois le branchement fini, vous pouvez refermer votre prise.
Pour cela, ré-emboîter les deux parties l’une contre l’autre en plaçant bien la prise au milieu. Visser, et voilà votre câble avec une prise électrique.

●● Créer l’abat-jour ●●

Selon les abat-jour, cette étape peut être inutile.
Je fais une parenthèse pour vous donner quelques précisions sur cet abat jour. Je l’ai fait en m’inspirant du pliage de WeeklyCarnaval, et l’idée d’en faire un abat-jour est tirée de Tête d’ange. J’ai un peu douter en faisant le découpage, il n’y a pas d’infos concernant les mesures, donc je vous détaille ça.
Ici, je l’ai réalisé sur une feuille de papier cartonné noir, format raisin.
Tous les petits triangles sont des triangles égaux de 15x15x15 cm. La ligne centrale, la plus longue, mesure 60cm.

●● Mettre le fil dans l’abat jour ●●


Si vous avez un abat-jour dans le même style que celui-ci, il faut faire passer le fil avant qu’il ne soit branché à la douille.

●● Raccorder la douille ●●

Petit message explicatif avant de passer au branchement, vous connaitrez ainsi le vocabulaire que je vais utiliser (encore pardon aux électriciens). Comme pour les prises électriques, toutes les douilles ne sont pas identiques.
Ici il s’agit d’une douille à gros culot. Mais dans tous les cas, vous avez toujours ces trois parties, et surtout toujours un connecteur.

●● La Douille ●●

Tout d’abord, dénudez les câbles sur environ 1,5 cm (cf. première étape pour les explications).
Attention, il ne faut pas qu’ils soient trop dénudés, sinon cela se verra une fois le chapeau remis.
Dans un premier temps, faites passer le câble entier dans le gros trou du chapeau. Ensuite, insérez chacune des parties dénudées dans son trou puis visser.
Vous pouvez maintenant ré-emboiter le connecteur dans le chapeau. Parfois il suffit de les clipser entre eux, parfois il faut les viser.
Visser la base au chapeau, et voilà votre douille branchée.

Vous pouvez dès maintenant faire un « essai lumière » pour voir si tout fonctionne bien.
Vissez une ampoule, branchez votre suspension… suspense, ça s’éclaire ?! Parfait !

Si jamais il ne se passe rien, essayez avec une autre ampoule (on ne sait jamais), vérifiez que la multiprise est allumée (on ne rigole pas, je me suis fait avoir), ou reprenez tous les branchements étape par étape .

Attention : Avant de continuer, on s’assure bien que l’on a débranché notre prise !!

●● L’interrupteur ●●

Dans un premier temps, mesurer la distance à laquelle vous souhaitez mettre votre interrupteur par rapport à la prise, et par rapport à son futur emplacement, par exemple ici 1m20.
Coupez ensuite UN SEUL fil de votre câble textile, dénudez-le et dévissez votre interrupteur.

●● Le branchement de l’interrupteur ●●

On fait comme aux étapes précédentes, on insère les deux fils électriques dans les deux trous de l’interrupteur, on visse. Ensuite on ré-emboite l’interrupteur dans sa « coque », on visse, et voilà le travail.

C’est l’heure du test ultime, on branche et on essaie, et là magie, ça fonctionne !!
Quelle joie d’avoir fait ça tout seul !
En plus, le tout pour 21,50 €, abat jour compris !
(16€ de câble textile, 2€ prise et interrupteur, 2€ la douille, 1,50€ le papier cartonné noir)

Il n’y a plus qu’à l’accrocher pour que tous vos amis l’admire !

●● Félicitations ●●

Ce n’est pas son emplacement final, comme je l’ai dit au début, le but est d’avoir une suspension au-dessus de la table du salon. Ayant eu des soucis de perceuse, les deux petits trous du plafond s’avèrent plus compliqués que prévu, mais c’est en cours, la photo arrivera très vite !
Sur l’image, bureau d’écolier Tri Tout Solidaire, cache pot Ikea, thermomètre récupéré chez Mamie, et trousse Tata Cousette.

J’espère que vous avez tou.te.s réalisé de belles suspensions, et que ce tuto vous aura été utile !

N’hésitez pas à m’envoyez vos commentaires et/ou les photos de vos réalisations !

Les images et le contenu de cet article ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés Tata Cousette

Le mercredi c’est tuto #7 Tags pour vos plantes

Quelques rayons de soleil et me voilà sur mon balcon.

Malgré la température, je m’obstine, je jardine.
En plus des fleurs et des plantes, le balcon est maintenant peuplé de tomates cerises, trois types de basilics, des fraises, des laitues, de la menthe et de la ciboulette.

Tout est encore au stade de graines, mais chaque soir, en rentrant du travail, je jette un œil à la recherche de la première pousse.
Pour ne pas oublier qu’est ce qui est où j’ai fabriqué des petits tags.
En fait j’ai trouvé ça tellement mignon, que j’ai ai même fait juste pour décorer mes plantes !

Alors je vous fais un petit tuto, parce que je suis trop sympa et que c’est Mercredi 🙂

tagguez vos plantes

●● De quoi allons-nous avoir besoin ? ●●

01 le matérielJ’ai utilisé des cures dent mais vous pouvez aussi utiliser des pailles ou des baguettes japonaises si vous voulez un résultat plus grand.
Et les stylos sharpies, c’est parce que je viens de les recevoir et que je suis fan, j’ai envie d’écrire et de dessiner partout !

●● Les explications en images ●●

découper et coller

Tout d’abord choisissez vos couleurs de masking tape.
Découpez les un peu plus grand que ce que vous souhaitez obtenir au final.
Centrez le cure dent sur le coté collant, et refermez le.
J’ai joué avec la transparence en utilisant deux formes et deux couleurs différentes. A vous de le faire comme vous le souhaitez !

Sur l’exemple ci dessus c’est plus une déco qu’un tag. Mais une fois que vous êtes satisfait de votre tag, avec un marqueur indélébile, il vous suffit de noter le nom de votre plante, et voilà le travail !

tag de plantes

●● Félicitation ●●

Et N’oubliez pas, vous avez jusqu’à Samedi 26 mai pour participer au concours Tata Cousette !!

Le Mercredi c’est Tuto #6 : Le Joli cache pot

Aujourd’hui un tuto dans l’air du temps !
Pour donner du peps à vos balcons.

00 cache pot

Parce que depuis que le soleil a réapparu, je n’ai qu’une envie, c’est être dehors !
Alors voici un peu de jardinage, pour la première fois sur ce blog.
Jardinage, jardinage, c’est un peu audacieux comme terme, c’est de la déco pour plante en réalité, mais c’est plus classe de dire Jardinage.

●● De quoi allons-nous avoir besoin ? ●●

01 matériel

Tout d’abord, commençons par le matériel. Rien de très compliqué.
Je ne l’ai pas inclus dans la photo, mais déjà il nous faut un cache pot !
J’ai bien essayé d’en fabriquer un moi même en argile, ça a été une vraie catastrophe. Je ne perds pas espoir de fabriquer mon propre cache pot, je suis entrain de rassembler tous les « ingrédients », je vous en reparlerai en temps voulu.

Ici, le cache pot utilisé est un MANDEL de chez Ikéa, vous savez, celui que tout le monde a. Je crois même qu’ils en font des semblables chez Leroy Merlin.
Donc, nous avons besoin de notre cache pot, de scotch spécial pour peinture, d’une bombe de peinture, ici Chromé, mais vous pouvez utiliser la couleur de votre choix.

Pour les bombes je vous déconseille de les acheter en magasin de décoration ça vaut la peau des fesses pour une qualité pas franchement différentes des bombes de peinture pour graffer.
Pour les parisien(ne)s, vous avez différentes adresses : Polymex, Génération 400 mL, All city…
Il ne faut pas avoir peur de demander aux vendeurs, même s’ils ont l’air austère ils sauront très bien vous renseigner.
Pour les non parisien(ne)s, vous pouvez également les acheter par correspondance, mais pour le coup, autant aller chez Leroy Merlin.

02 avant

C’est la première fois que je ne détaille pas toutes les étapes du tuto. Je dois avouer que j’ai été un peu feignante, et vu la simplicité je ne culpabilise pas trop.

Dans un premier temps, il faut décider de la largeur de la bande voulue.
Pour ma part j’ai opté pour 5,5 cm, et je suis contente du résultat.
Avec une règle ou un mètre ruban, faites des repères à 5,5 cm (ou à la largeur choisie) tout autour de votre pot.

Appliquez votre scotch tout autour en suivant les repères. Ainsi votre scotch est bien droit.
N’hésitez pas à appuyer pour que la peinture ne coule pas sous le scotch par la suite.

Ensuite à l’aide de votre bombe de peinture, pulvérisez la peinture tout autour.
Ne soyez pas surpris, il y aura des résidus de peinture à l’intérieur du pot mais ce n’est pas bien grave.

●● Félicitation ●●

03 après

Et voilà le travail !
Je crois que je vais le faire sur tous mes caches pots !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mercredi c’est tuto #5 : Le t-shirt poche

Et oui j’ai encore du retard sur le tuto du mercredi !!
Celui ci est prévu depuis un moment, mais le tshirt était un cadeau pour une amie.
Une chose en entrainant une autre nous nous sommes échangés nos cadeaux de Noël début Mars ! Du coup le tuto était en attente ! Mais je ne vous ai pas oublié !!

C’est la première fois que le tuto du mercredi concerne la mode ! Je voulais changer un petit peu !
Nous allons donc réaliser une customisation d’un t-shirt basique en lui donnant un peu de peps et d’originalité !

Inspiration

Tout a commencé avec cette image vue sur Pinterest ! ( Je viens encore de passer 30 minutes a chercher la source, impossible, si jamais vous l’avez, n’hésitez pas à laisser un commentaire ! )
En voyant cette photo j’ai d’abord flashé sur les motifs et les couleurs, et je me suis dit que c’était tout à fait faisable avec mes super tissus !!
Ni une ni deux, j’ai couru chez H&M acheter un tshirt basic (en coton organic s’il vous plait! ), j’ai sélectionné le parfait tissu pour faire la poche, et hop je me suis creusé les méninges.

07 fini

Et voilà le résultat !

C’est parti pour les explications en photos !
Vous allez voir, vous n’avez pas besoin de plus de 30 minutes pour le réaliser !

●● De quoi allons-nous avoir besoin ? ●●

01 matériel

Un top basic, ici tshirt en coton organic noir de chez H&M environ 8€.
Un coupon, ou une chute de tissu pour la poche. Il vous faudra un morceau de 10 x 9 cm.
Ici il s’agit d’un wax de chez Toto, graphique et coloré c’était le tissus parfait pour plaire à la destinataire du cadeau 😉
Un morceau de carton pour faire le gabarit de la poche.
Et les accessoires habituels, équerre, ciseaux, machine à coudre et fer à repasser.

●● Création du gabarit ●●

02 le gabarit

Pour réaliser une poche parfaite, et pour pouvoir renouveler votre création autant de fois que vous le souhaitez, nous allons faire un gabarit de notre poche.
Cela facilitera les choses pour la suite !

Tout d’abord, tracez un rectangle de 9 x 8 cm sur votre carton. Découpez le.
Tracez ensuite les diagonales des coins du bas à 2 cm de l’angle, comme sur les photos ci dessus.
Vous obtenez donc un rectangle sans angles.

●● Le tissus de la poche ●●

03 découpe tissus

Si ce n’est pas déjà fait, découpez dans votre joli tissu un rectangle de 10 x 9 cm.
Attention, pas besoin de découper les angles.

05 chat

Tout ça, sous la surveillance du chat évidemment !

●● Donner la forme de la poche ●●

05 poche

Maintenant il vous suffit de centrer le gabarit sur l’envers de votre tissus et de replier les cotés.
A l’aide de votre gabarit, marquez les plis en repassant chaque coté du tissus.
Une fois repassé, vous pouvez retirer le gabarit et coudre le haut de la poche, comme indiqué sur par les pointillés.
Attention, ne pas coudre tous les côtés.

●● L’assemblage ●●

06 assemblage

Nous voici presque à la fin !
Il vous suffit de placer votre poche où vous le souhaitez.
Pour l’astuce, j’ai enfilé le tshirt pour être sûre du placement de la poche. Une fois le tshirt sur moi, je me suis mis un repère avec des aiguilles, et comme ça pas de doutes en cousant.
Épinglez votre poche et cousez les 3 côtés non cousus.

●● Félicitation ●●

final 01
Je ne vous ai pas menti, c’était super facile ! Et maintenant vous allez avoir la classe avec votre tshirt unique !
C’est simle et économique, en plus vous pouvez le refaire à votre guise, pour homme, pour femme, pour enfant ! C’est une idée de cadeau personnalisée très chouette !

Bonne journée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Mercredi c’est tuto #4 : Le protège carnet de santé

J’ai un peu, beaucoup de retard sur le tuto de ce mois ci !!
Je m’en excuse !!

D.I.Y. Protege carnet de santéComme je vous l’avais dit il y a quelques temps, vous avez le droit à un tuto pour Protège carnet de Santé !
Ce tuto est tout particulièrement destiné à Martine qui m’a contacté pour l’avoir. Et oui, sa fille est enceinte, et quoi de mieux qu’un cadeau fait main, par sa maman pour la naissance du p’tit bout de chou !

●● De quoi allons-nous avoir besoin ? ●●

Materiel

Le molleton peut tout aussi bien être remplacé par de la feutrine, du polaire ou tout autre tissus pourvu qu’il soit épais.
Le joli tissu hibou vient  de chez Henry et Henriette (encore eux ! IOui je suis fan de cette boutique!!).
Le tissus bordeaux de chez etissu.fr, les biais de chez fil 2000, et le molleton de chez Emmaüs !
Maintenant que les présentations sont faites, nous allons pouvoir ouvrir les hostilités !

C’est un peu plus compliqué que les autres tutos car il y a des morceaux de tissus dans tous les sens et de toutes les tailles !
J’ai essayé d’être le plus précise et le plus clair possible, mais n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou m’envoyer un mail si vous avez besoin de plus d’infos !

●● Les mesures ●●

Je commence par un récapitulatif (oui, c’est pas banal, normalement c’est pour finir les récaps !) des mesures de notre protège carnet de santé.
C’est pour que vous ayez une vue d’ensemble, mais pas de panique, tout est détaillé par la suite.
Les mesures que je donne, sont les mesures des découpes, au final, votre protège carnet de santé fera environ 33 x 23 cm.

Mesure face

Pour la face j’ai opté pour un mix de tissus, je trouve ça plus joli qu’un seul tissus, mais ça dépend de vos goûts.
Les mesures sont valables si vous suivez le même système d’association de tissus, sinon vous faites uniquement un rectangle de 35 x 25 cm pour la face et ça ira très bien aussi.

Mesure intérieurA l’intérieur, il y a les grands rabats (en bordeaux sur la photos) pour pouvoir fixer le carnet de santé, plus des poches latérales (en imprimé) de chaque côtés pour pouvoir ranger des papiers, des prospectus..

●● LES DÉCOUPES ●●
● Le molleton ●

Decoupe molleton

Le molleton
– 1 rectangle de 35 x 25 cm pour la base
– 1 rectangle de 4 x 12 cm pour la fermeture en boutonnière

● Le tissu uni ●

Mesure bordeaux 1

Mesure bordeaux 2

Le tissu uni
– 1 rectangle de 35 x 25 cm pour la doublure l’intérieure
– 1 rectangle de 35 x 5 cm pour la face
– 1 rectangle de 35 x 8 cm pour la face
– 2 rectangles de 25 x 15 cm pour les grands rabats intérieurs
– 2 rectangles de 12 x 4 cm pour la fermeture en boutonnière

● Le tissus imprimé ●

Mesure hiboux
Le tissu imprimé
– 1 rectangle de 35 x 12 cm pour la face
– 2 rectangles de 25 x 12 cm pour les poches intérieures

● Les biais ●Mesure des biais

Les biais 
Toujours pour une question de goût j’ai marié mon biais rose fuschia et le rose fluo, mais ça ne change rien pour les mesures, il vous faut :
– 2 longueurs de 35 cm pour la face
– 4 longueurs de 25 cm pour les poches et rabats

Ah! oui ! Sur mon tuto j’ai oublié le marque page.. Oui je sais c’est pas bien malin ! Mais c’est le plus facile donc je n’ai pas tout recommencé, bin oui je m’en suis forcément rendu compte à la fin !
Si vous en voulez un, prévoyez un biais de 30 cm en plus.

Nous voilà avec tous nos morceaux de tissus découpés et prêts !

●● La fermeture boutonnière ●●

La fermeture 1
Superposer vos tissus de 4 x 12 cm face contre face, et ajouter par dessus le molleton.
Épingler le tout et le coudre.Fermeture retourner

Retourner le tout en partant bien de l’espace entre les deux tissus et non entre le molleton et le tissus. En cas de doute, au début du retournement, bien vérifier que ce soit comme sur les photos ci dessus.

fermeture boutonniereMesurer la taille de votre bouton (oh qu’il est beau ce bouton fleur !). Reporter la mesure sur votre pied spécial boutonnière, puis coudre.
Ensuite faites l’entaille dans votre tissus avec votre découd vite pour ouvrir votre boutonnière. Je n’ai pas fait de photos de cette étape là. Si vous avez un doute sur la manière de faire, vous pouvez allez voir sur Thread and Needles, c’est tout bien expliqué.

●● Les rabats et poches intérieures ●●Biais des poches

Fixer tout d’abord votre biais sur la plus grande largeur de vos rectangles de tissus de 25 x 15 cm et 25 x 12 cm.
Attention, si votre tissus à un motif avec un sens particulier, il faut bien coudre un biais sur l’un des coté gauche, et sur l’autre morceau de tissus, sur le côté droit.
Coudre au bord de la pliure, puis repasser (ou pas), et coudre sur le biais replié.
Nous voilà donc avec nos 4 poches/rabats prêts.
On peut coudre notre biais marque page à ce moment là.
Il vous suffit de coudre en suivant les bords pour que le biais soit fermé.

C’est à ce moment que je couds mes étiquettes sur les poches intérieures !L'étiquette

●● L’intérieur ●●

Assemblage intérieure

Nous voilà à l’étape de l’assemblage pour la partie intérieure, soit doublure, rabats et poches.
Je n’étais pas bien sûre que ça soit clair avec les photos, alors je vous ai fait un super schéma ! Il est beau, n’est ce pas ?!
C’est très simple, vous posez le grand rectangle de 35 x 25 cm de la doublure face vers le haut.
Par dessus, en allignant les bords extérieurs, vous posez les deux rabats de 25 x 15 cm, toujours face vers le haut.
Et pour finir, vous mettez, face vers le haut et bord à bord, les 2 rectangles de 25 x 12 cm des poches.
Vous avez donc 3 épaisseurs de tissus sur les côtés, deux en se rapprochant du centre, et une seule au milieu. Comme sur les photos ci dessus.
Il ne vous reste plus qu’à épingler et coudre à environ 0,5 cm du bord.

Et notre intérieur est prêt ! Ça commence à prendre forme !!

●● La Face ●●

assemblage face globalPour la face, on regroupe nos morceaux de tissus, les deux rectangles unis d’une longueur de 35 cm, le rectangle imprimé et les deux biais de la même longueur.
Si vous avez opté pour une face avec un seul morceau de tissus, vous pouvez passer à l’étape suivante.

assemblage face détails

Commencer par coudre l’intérieur des biais sur les deux grandes longueurs de votre tissus imprimé.
Épingler ensuite le tissus imprimé et ses biais aux tissus unis. Hop, on coud.
Dans ces cas là, moi je préfère faire deux coutures à chaque bord du biais, je trouve que c’est plus joli et plus solide.

Et voilà pour notre face !

●● Le bouton ●●

Le bouton

Coudre le bouton sur la face, à peu près au milieu dans le sens de la hauteur, et à environ 5 cm dans le sens de la longueur.

●● L’assemblage final ●●Superposition final

Là encore, je n’étais pas certaine que ça soit très clair sur la photo, donc je vous ai fait un autre superbe schéma !! Et je suis pas peu fière 😉

Il faut donc que vous superposiez tous vos tissus.
Tout d’abord, le molleton, peu importe dans quel sens vu qu’il sera à l’intérieur.
Ensuite placer votre face, l’endroit vers le haut.
Mettre ensuite la fermeture, bien l’aligner avec le bouton. La laisser dépasser vers l’éxtérieur de 2 ou 3 cm.
C’est à ce moment également qu’il faut placer le fameux marque page.
L’épingler au centre, en haut, de la même manière que pour la fermeture, laisser dépasser de 2 ou 3 cm vers l’extérieur.
Une fois nos accessoires épinglés, on place l’intérieur, l’endroit vers le bas.
C’est à dire que nos tissus se retrouvent face contre face.

Couture assembage

On épingle le tout. Et on coud à 1 cm du bord environ.
Attention, il faut prévoir de laisser environ 10 cm non coussu pour pouvoir retourner le tout.
Ici, j’ai laissé l’ouverture sur le coté droit en haut.
Ne pas hésiter pas à doubler la couture au niveau de la fermeture et du marque page.
Une fois votre couture faites, vous pouvez redécouper proprement le contour, et couper les angles.

Retourner

Il n’y a plus qu’à retourner notre création, épingler l’ouverture et la recoudre.
Et voilà le travail.
Votre joli protège carnet de santé est prêt !!!

●● Félicitation !! ●●

Protège carnet de santé fini

Martine, j’espère que ça vous sera utile.
Pour tous les autres, si ce tuto vous sert, envoyez moi les photos de vos créations, ca me ferai plaisir de voir le resultat ! 😉

Pour les feignant.s.es et les non couturi.ers.ères d’entre vous, vous pourrez gagner ce protège carnet de santé demain !!
Si c’est pas la classe ça !!

Rendez-vous sur Hellocoton !